Polymorphismes génétiques des interleukines dans l’hypersensibilité aux bêta-lactamines chez une partie de la population Algérienne

KSOURI, Leila (2019) Polymorphismes génétiques des interleukines dans l’hypersensibilité aux bêta-lactamines chez une partie de la population Algérienne. Doctoral thesis, Université de Batna 2.

[img] Text
leila ksouri thèse 2019.pdf

Download (6MB)

Abstract

Les bêta-lactamines sont la principale classe d’antibiotiques la plus souvent responsable des manifestations allergiques. Le plus souvent, il s’agit d’hypersensibilité immédiate, résultat d’un mécanisme immunologique spécifique mettant en jeu une synthèse exagérée d’IgE. Nous avons étudié l'association entre les polymorphismes des gènes de l’interleukine 13 (Arg130Gln) et du récepteur à l’interleukine 4 (Ile50Val, Ser478Pro et Gln551Arg) et la susceptibilité aux réactions allergiques immédiates aux bêta-lactamines dans une partie de la population Algérienne. Une mise au point de l’identification de ces polymorphismes mononucléotidiques (SNP) a été réalisée par la méthode TaqMan. Cent quatre-vingt dix-neuf patients allergiques de la même région, appariés selon l’âge et le sexe aux témoins (99 sujets), ont été génotypés pour ces quatre polymorphismes. Le variant IL4RA Ile50Valest associé au risque d'allergie aux bêta-lactamines (P= 0.0144). Une corrélation significative a été observée entre IL13 Arg130Gln, le taux sérique d'IgE totales (P= 0.0002), et l'allergie aux bêta-lactamines (P= 0,0384). En outre, une fréquence significativement élevée de ces polymorphismes et leur association deux à deux a été détectée entre l'allèle prédominant du polymorphisme de l’IL13 Arg130Gln et les trois polymorphismes de IL4RA (P<0.0001, P= 0.0163, et 0.0301, respectivement). Les mêmes associations ont été observées avec le taux sérique d'IgE totales (P= 0.0220, 0.0002 et 0.0020, respectivement). L'analyse des haplotypes du gène de l'IL4RA a révélé que l'haplotype GTA présentait une interaction significative chez les patients présentant une allergie aux bêta-lactamines (P= 0.0123). En conclusion, nos résultats indiquent que l’IL4RA Ile50Val et IL13 Arg130Gln sont associés au risqued’allergie aux bêta-lactamines. De plus, la combinaison de variants d'IL13 et d'IL4RA présente plus de risque de développer une allergie aux bêta-lactamines dans la population algérienne.

Item Type: Thesis (Doctoral)
Uncontrolled Keywords: Allergie, Bêta-lactamines, IgE, interleukine-13, récepteur à l'interleukine-4, polymorphisme.
Subjects: Sciences de la nature et la vie > Biologie des organismes
Divisions: Faculté des sciences de la nature et la vie > Département de biologie des organismes
Date Deposited: 09 Dec 2019 11:19
Last Modified: 09 Dec 2019 11:19
URI: http://eprints.univ-batna2.dz/id/eprint/1808

Actions (login required)

View Item View Item