Etude de l’instabilité génomique chez les couples avec infertilité idiopathique

LAANANI, Ismahane (2019) Etude de l’instabilité génomique chez les couples avec infertilité idiopathique. Doctoral thesis, Université de Batna 2.

[img] Text
LAANANI Ismahane.pdf

Download (3MB)

Abstract

L’objectif de la présente étude est d’évaluer l’étendue de l’instabilité chromosomique chez les couples présentant une infertilité idiopathique en utilisant le test des micronoyaux sur les cellules buccales. Cette étude a inclus 54 patients (27 couples) présentant une infertilité idiopathique et 30 sujets fertiles (15 couples). Lorsqu’elles ont été évalués par individu (les données de chaque membre du couple ont été analysées séparément), les fréquences des cellules micronucléées (MNC), le nombre total de micronoyaux (TMN), des bourgeons nucléaires (NBUD) et des cellules binucléées (BN) étaient significativement plus élevés chez les sujets infertiles que les sujets fertiles (p=0,009, p=0,009, p=0,003 et p<0,0001, respectivement). Parmi les cellules reflétant des événements de la mort cellulaire, les cellules à chromatine condensée (CC), les cellules caryorrhectiques (KHC) et les cellules pycnotiques (PYK) étaient significativement plus élevées chez les individus infertiles (p=0,0001, p=0,003, p=0,001, respectivement). Des résultats identiques ont été obtenus quand les données ont été analysées par couple (femme+homme). Les fréquences des MNC, TMN, NBUD et BN étaient significativement plus élevé chez les couples infertiles (p=0,019, p=0,021, p=0,013, and p<0,0001, respectivement). De même, les cellules CC, KHC et PYK étaient significativement plus fréquentes chez les couples infertiles (p=0,002, p=0,034, p=0,008, respectivement). Pour trouver une éventuelle relation entre les dommages génétiques et les micronutriments, les taux de folates et la vitamine B12 ont été mesurés dans les sérums des couples infertiles et la corrélation entre ces vitamines et les biomarqueurs du test des micronoyaux sur cellules buccales a été étudiée. Les TMN et les NBUD étaient négativement corrélées à la concentration plasmatique de folates et de vitamine B12. Une corrélation significative entre les cellules différenciées (DIFF) et les cellules caryolytiques (KYL) et les folates a été constatée chez les hommes. Les cellules BN étaient négativement corrélées à la concentration sanguine en vitamine B12 dans le groupe des femmes et aussi dans celui de tous les individus pris séparément. En conclusion, cette étude a montré que les couples présentant une infertilité idiopathique, comparés aux témoins, ont une fréquence significativement plus élevée de biomarqueurs de dommage de l’ADN (TMN et NBUD), des biomarqueurs de défaut ou d’arrêt de cytocinèse (BN) ainsi que des biomarqueurs de la mort cellulaire (cellules CC, KHC et PYK). Nous avons trouvé que les biomarqueurs des dommages à l'ADN sont négativement corrélés aux niveaux de vitamine B12 et de folate. Nos résultats suggèrent un rôle possible de l'instabilité chromosomique dans l'infertilité idiopathique qui pourrait être, en partie, dû au statut de la vitamine B12 et des folates. Il est également possible que ces patients présentent une déficience dans les mécanismes de réparation de l'ADN, ou encore un taux important de stress oxydatif. Des investigations supplémentaires sont nécessaires pour confirmer ces hypothèses

Item Type: Thesis (Doctoral)
Uncontrolled Keywords: Micronoyaux, Cellules buccales, Biomarqueurs, Infertilité idiopathique, Vitamine B12, Folates
Subjects: Sciences de la nature et la vie > Biologie des organismes
Divisions: Faculté des sciences de la nature et la vie > Département de biologie des organismes
Date Deposited: 21 May 2019 09:36
Last Modified: 21 May 2019 09:36
URI: http://eprints.univ-batna2.dz/id/eprint/1735

Actions (login required)

View Item View Item