Contribution à l’Analyse Quantitative des Risques Industriels : Application à l’Industrie des Procédés

SELLAMI, Ilyas (2019) Contribution à l’Analyse Quantitative des Risques Industriels : Application à l’Industrie des Procédés. Doctoral thesis, Université de Batna 2.

[img] Text
Contribution à l'Analyse Quantitative des Risques Industriels [Sellami, 2019].pdf

Download (25MB)

Abstract

Avec la croissance technologique rapide des installations industrielles existantes et émergentes, il est devenu nécessaire de renforcer la sécurité de ces installations. Plusieurs méthodes d’analyse des risques (qualitatives et semi-quantitatives) ont été développées au cours des dernières décennies, telles que l’analyse des couches de protection (Layers Of Protection Analysis : LOPA), la matrice de risque, le graphe de risque, etc. Cependant, ces méthodes s’avèrent souvent insuffisantes ou contestables pour une prise de décision vis-à-vis des scénarios d’accidents inacceptables. Pour ce, et dans de telles situations, les analystes des risques se réfèrent souvent à l’analyse quantitative des risques (Quantitative Risk Analysis : QRA) qui repose sur la compréhension et la quantification des caractéristiques des phénomènes accidentels. La QRA remonte à plusieurs décennies et elle été initialement utilisée dans l’industrie nucléaire, puis s’est généralisée à d’autres secteurs, principalement à l’industrie des procédés. Cependant, il s’avère que son application à cette dernière n’est pas toujours évidente, vu la diversité des procédés, des matières dangereuses et des équipements employés. En effet, cette complexité exige une amélioration continue et une optimisation des approches et techniques relatives à une QRA. Les travaux de recherche développés dans le cadre de cette thèse ont un double but : d’une part ils répondent à des questions d’ordre méthodologique par l’intégration des modèles issus de la physique analytique et numérique dans une QRA et d’autre part, ils s’intéressent aux aspects analytiques et numériques de cette intégration afin de surmonter certaines limites des approches empiriques et semi-empiriques. Le premier modèle de Sedov-Taylor proposé permet d’estimer les effets d’une onde de choc générée par une forte explosion telle que le BLEVE (Boiling Liquid Expanding Vapor Explosion) en décrivant ses grandeurs caractéristiques (rayon, vitesse et surpression). Avec l’émergence de la mécanique des fluides numérique (Computational Fluid Dynamics : CFD) qui consiste à étudier les mouvements d’un fluide par la résolution numérique des équations gouvernantes, il s’avère qu’il serait très intéressant de proposer une approche numérique permettant d’étudier les conséquences du BLEVE, en l’occurrence les effets thermiques, par un code CFD avec une mise en équations analytique de ce type d’effets.

Item Type: Thesis (Doctoral)
Uncontrolled Keywords: QRA, industrie des procédés, BLEVE, modèle de Sedov-Taylor, CFD.
Subjects: Hygiène et sécurité industrielle > Sécurité industrielle
Divisions: Institut d'hygiène et de sécurité industrielle > Département de sécurité industrielle
Date Deposited: 25 Apr 2019 09:56
Last Modified: 25 Apr 2019 09:56
URI: http://eprints.univ-batna2.dz/id/eprint/1723

Actions (login required)

View Item View Item