Investigation des Mécanismes Moléculaires d`induction de la cytotoxicité de l’extrait méthanolique de la plante : Hyoscyamus Albus L

Massinissa, YAHIA (2018) Investigation des Mécanismes Moléculaires d`induction de la cytotoxicité de l’extrait méthanolique de la plante : Hyoscyamus Albus L. Doctoral thesis, Université de Batna 2.

[img] Text
ماسي.pdf

Download (4MB)

Abstract

Hyoscyamus albus est une plante appartenant à la famille des solanacées, généralement utilisée en médecine traditionnelle comme un agent neveuxsédatif en raison de sa richesse en flavonoïdes et d'alcaloïdes. Notre objectif de travail dans un premier temps est d’identifier les molécules actives, d’évaluer leurs activité cytotoxique et leurs mode d’action des parties aériennes de la plante H.albus collectée à partir de la région des Aures-Algérie. L’étude phytochimique a été réalisée en commençant avec l’extration par des solvants à polarité croissante (éther de pétrole , chloroforme et le méthanol) suivi d’une purification de l’extrait méthanolique sur colonne de gel de Séphadex LH-20 puis CCM d’ou cinq fractions (C, D, E, F, G) on été obtenus. A cette effet le screening phytochimique a révélé que HAMeOH est riche en alcaloïdes, terpenoides plus que les tanins et les polyphénols. Le potentiel antiprolifératif et apoptotique des fractions C, D, E, F, G issus de l’extrait méthanolique a été etudié sur les lignées cellulaires du cancer de la prostate (DU-145), (PC-3) et (LNCaP) et celle du glioblastomes (U- 87 MG) et (U-373 MG) par le test MTT. Nos résultats ont montré que la fraction C possède l’activité la plus importante en induisant les 50% d'inhibition de la croissance dans toutes les lignées cellulaires testées a des différentes concentration à 73 mg/ml sur DU-145, 187 mg / ml sur PC-3, 96 mg / ml sur U-87 MG et 114 mg / ml sur U-373 MG qui étaient significativement (P≤0.0001) le plus faible .La fraction G a montré une activité notable contre DU-145, LNCaP et U-373 MG. Le marquage préliminaire d’apoptose a été constater par l’utilisation de l’acridine orange sur la lignée PC-3 et les cellules DU-145 qui ont été traiter par la fraction C, le teste a révélé l’aspect morphologique d’une cellule en apoptose. les Fractions F et C ont été prises pour identifier leurs molécules actives due a leurs effets antiprolifératif intéressant et nous avons utilisé comme technique de séparation l’HPLC préparative, pour contrôle de purification l’HPLC analytique et analyse avec spectrmétrie de masse LC, enfin l’identification en utilisant RMN à proton , RMN à carbone 13 et bidimensionnelle . Ces analyses ont révélé pour que les fractioncs F et C de cette plante comporte des produits actifs, ces analyses nous ont permis d’identifiépour la premiere fois dans la plante la quercetin-3 -D-glucopyranosyl-(1 6)-B-D-glucopyranoside (Ph-FF), N-trans- Feruloyltyramine (FF-P3) ،N1 -(hydro) caffeoyl-N8 -(hydro) caffeoylspermidine (FCP01) et l’atropine (FCP02). Concernant l’activité cytotoxique des molécules identifiées nous avons utilisés le test MTT, le produit FC P01 a été significativement (P≤0.0001) plus actif que FC P02 et FC P03 et induit une inhibition de la croissance cellulaire avec une IC50 égale à 156 M sur DU-145 et 221 M sur LN-229. Les données de viabilité cellulaire ont également démontré que seules les cellules MG U-87 réagissaient au traitement par la molecule Ph FF, avec une IC50 significativement réduite 58 μM.Nous avons évalué l'inhibition proliférativedans un teste comparatif d'un médicament chimiothérapeutique, le docétaxel qui est largement utilisé en pratique clinique sur quelques lignées cellulaires comme le DU-145, le LN-229 et le U-2 O et a été comparer avec celle de FPC1 et FPh. L'induction de l'apoptose par P01 FC et Ph FF a été contrôlée par la tchnique de cytométrie de flux en utilisant un double marquage des cellules LN-229 avec le kit Annexin V et de PI au FACS. Après 48 h de traitement, nous avons constaté que les différents traitements n'induisaient pas d'apoptose tardive ni de nécrose dans les cellules LN-229. Au contraire, FC P01 a induit une apoptose précoce dans 14,48% des cellules par rapport au DMSO (9,63%), et au Ph FF (3,35%) et au témoin non traité (6,96%). Le produit FC P01est avéré plus actif que PhFF car il présente une apoptose précoce et tardive très significative par rapport à Ph FF (P≤0.0001).

Item Type: Thesis (Doctoral)
Uncontrolled Keywords: Hyoscyamus albus, cytotoxicité, RMN à protons, spectrométrie de masse, cytométrie en flux, lignées cellulaires
Subjects: Sciences de la nature et la vie > Biologie des organismes
Divisions: Faculté des sciences de la nature et la vie > Département de biologie des organismes
Date Deposited: 16 Dec 2018 10:16
Last Modified: 16 Dec 2018 10:16
URI: http://eprints.univ-batna2.dz/id/eprint/1664

Actions (login required)

View Item View Item