Evaluation des activités biologiques des extraits de deux plantes : Eryngium campestre L. et Paronychia capitata L.

BOUZIDI, Soumia (2018) Evaluation des activités biologiques des extraits de deux plantes : Eryngium campestre L. et Paronychia capitata L. Doctoral thesis, Université de Batna 2.

[img] Text
BOUZIDI SOUMIA.pdf

Download (6MB)

Abstract

L'objectif principal de cette thèse était la valorisation de la flore médicinale d'Algérie, afin de promouvoir l'utilisation durable des ressources en plantes médicinales. Cette thèse visait essentiellement à évaluer le potentiel de deux plantes Eryngium campestre L. (Apiaceae) utilisées comme remède populaire dans le monde entier pour le traitement de divers troubles et Paronychia capitata L. (Caryophyllaceae) dans le traitement des maladies liées au stress oxydatif, les microbes et l'inflammation. En outre, cette étude a été réalisée pour évaluer et comparer les activités antioxydantes et antimicrobiennes in vitro d'extraits obtenus à partir des racines et des parties aériennes d'Eryngium campestre et de divers extraits de Paronychia capitata L. par ailleurs, pour évaluer la toxicité orale aiguë in vivo antipyrétique et les activités anti-inflammatoires de l'extrait de n-butanol des racines et des parties aériennes d'Eryngium campestre L. et l'extrait de n-butanol de Paronychia capitata L. Les extraits de racines et de parties aériennes d’E. campestre ont été obtenu en utilisant plusieurs solvants : acétate d'éthyle, n-butanol et l’eau, les rendements étaient : [ECRAC 0.82%, ECAAC 0.71%] [ECRBU 4.08%, ECABU 3.05%)] et [ECRAQ 1.68%, ECAAQ 1.55%] respectivement. Les teneurs en composés phénoliques totales ont été déterminées en utilisant le réactif de Folin-Ciocalteu : 22.30, 27.77, 7.18, 21.52 et 18.21, 21.50 μg EAG/mg d'extrait sec pour les extraits acétate d'éthyle, le n-butanol et l’extrait aqueux (racines et parties aériennes) respectivement. Les flavonoïdes ont été évalués par la méthode AlCl3 et se sont révélés être 3.58, 6.46, 3.21, 3.26 ,9.46 et 7.54 μg EQ/mg d'extrait sec pour les extraits acétate d'éthyle, le n-butanol et l’extrait aqueux (racines et parties aériennes) respectivement. D'une part, les extraits organiques de P. capitata ont été obtenus avec trois solvants : l'éther de pétrole puis l'acétate d’éthyle, le n-butanol. Les rendements ont été de 0.41%, 0.78% et 3% respectivement. Alors que l'extrait aqueux avait un rendement de 0.69%. De plus, l'extrait butanolique de P. capitata PCBU a haute teneur en polyphénols totaux (32.23 μg EAG/mg d'extrait) et l'extrait aqueux PCAQ est le plus riche en flavonoïdes (6.08 μg EQ/mg d'extrait). Les propriétés antioxydantes ont été évaluées en utilisant quatre méthodes différentes (CAT / FRAP / β-carotène /DPPH) de divers extraits de racines, parties aériennes d'Eryngium campestre L. et de P. capitata L. Selon les résultats de notre étude, l’extrait butanolique de parties aériennes ECABU avait une activité antioxydante considérablement plus élevée dans les essais (CAT, FRAP et DPPH) (263.40 μg/mg d’extrait, EC50 = 263.37 μg/ml et IC50 de 16.14 μg/ml) tandis que l'extrait aqueux de racines ECRAQ a montré l’inhibition la plus élevée de l'oxydation avec (89.78%).De plus, les résultats indiquent que l'extrait n-butanol de P. capitata a montré une activité antioxydante supérieure aux autres extraits de P. capitata dans les essais (CAT, DPPH et β-carotène) (259.70 μg / mg extrait, IC50 = 08.667 μg/ml et 84.92%). Le criblage in vitro de l'activité antimicrobienne a été réalisé en utilisant huit souches bactériennes (GRAM + et GRAM-) et sept souches fongiques, selon le test de diffusion des disques ; les extraits de deux plantes ont montré un effet inhibiteur modeste contre les microorganismes testés. La toxicité orale aiguë des extraits butanoliques d'E. Campestre (racines, parties aériennes) et de P. capitata a été évaluée chez des rats femelles Wistar albinos. Les extraits à une dose unique de 2000 mg / kg n'ont produit aucun signe de toxicité ou de mortalité lié au traitement chez aucun des animaux testés pendant la période d'observation de 14 jours ; par conséquent, la DL50 des deux plantes a été estimée au-dessus de 2000 mg/kg. Les résultats obtenus n'ont révélé aucune différence significative (p > 0.05) dans tous les paramètres hématologiques, les paramètres biochimiques sériques des rats par rapport au groupe témoin. En outre, les activités anti-inflammatoires et antipyrétiques des deux plantes ont été étudiées chez des rats Albinos Wistar à des doses de 250 et 500 mg/kg de poids corporel, en utilisant l'oedème induit par l'albumine d'oeuf et la pyrexie induite par la levure de bière respectivement. Les extraits butanoliques d'E. Campestre ont montré une bonne activité anti-inflammatoire comparable au diclofénac et l'extrait butanol des racines ECRBU a montré le meilleur effet antipyrétique (à la dose de 250 mg/kg et 500 mg/kg) que l'extrait butanol des parties aériennes. En ce qui concerne la deuxième plante P. capitata, la fraction n-butanol a provoqué une activité anti-inflammatoire non liée à la dose et a inhibé significativement l'augmentation du volume d'oedème de la patte de 30 minutes à 5 heures. L'effet inhibiteur maximal (96.63%) a été enregistré à la dose de 500 mg/kg de l'extrait butanolique après 5 heures. Le traitement avec l'extrait butanol de P. capitata a révélé une diminution significative (p <0.01) de la température rectale entre 2 et 5 heures après l'administration, d'une manière dose-dépendante par rapport au témoin

Item Type: Thesis (Doctoral)
Uncontrolled Keywords: Eryngium campestre L., Paronychia capitata L., activité antioxydante, activité anti-inflammatoire, Caryophyllaceae, Apiaceae.
Subjects: Sciences de la nature et la vie > Biologie des organismes
Divisions: Faculté des sciences de la nature et la vie > Département de biologie des organismes
Date Deposited: 01 Jul 2018 11:00
Last Modified: 11 Jul 2018 09:02
URI: http://eprints.univ-batna2.dz/id/eprint/1585

Actions (login required)

View Item View Item